Une mission dans l’Océan pacifique mesure l’impact de l’exploitation minière des fonds marins

ACHETEZ VOS TICKETS EN LIGNE

TICKETS !

 

Mesures à suivre lors de votre visite

Notre biologiste Henri Robert devant le RV Sonne à Panama
07/04/2015
Une mission dans l’Océan pacifique mesure l’impact de l’exploitation minière des fonds marins
post by
Reinout Verbeke

Henri Robert, un de nos biologistes, se trouve dans l’Océan pacifique, à bord du nouveau navire océanographique allemand RV Sonne. Avec quarante collègues, il y étudie les impacts éventuels de l’exploitation minière des fonds marins. Suivez l’expédition – et la contribution d’Henri à cette étude – dans ses témoignages publiés sur notre blog Tumblr.

Le but principal de cette mission océanographique est de déterminer les possibles impacts écologiques de l’exploitation minière des fonds marins le long de la zone de fracture Clarion-Clipperton.  Cette zone entre deux longues failles dans l’Océan pacifique est considérée, à ce jour, comme le plus riche réservoir de nodules de manganèse du monde. Or, ces nodules noirs, se trouvant sous et sur le fonds marin, contiennent des métaux commercialement très intéressants (tels le nickel, le cobalt et le cuivre) et des « terres rares » (un groupe de métaux particuliers).

Lors de cette expédition de deux mois, les chercheurs du JPI Oceans Initiative prélèveront toutes sortes d’échantillons, afin de mesurer l’impact écologique d’une future exploitation minière. Henri Robert, biologiste de l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, recueille ainsi des crustacés à environ 4 000 mètres de profondeur. Il étudiera la biodiversité, les écosystèmes et l’adaptabilité de cette faune méconnue et gravement menacée. Son projet est financé par BELSPO.

S'abonner à Royal belgian Institute for natural Sciences News
Go to top