Cela bouge en mer : nouveau plan d’aménagement des espaces marins 2020-2026

ACHETEZ VOS TICKETS EN LIGNE

TICKETS !

 

Mesures à suivre lors de votre visite

Carte integrée avec toutes les fonctions d'utilisation du plan d'aménagement des espaces marins 2020-2026.
17/05/2020
Cela bouge en mer : nouveau plan d’aménagement des espaces marins 2020-2026
post by
Kelle Moreau

Le 20 mars 2020, le nouveau plan d'aménagement des espaces marins belges 2020-2026 est entré en vigueur. Le plan est un arrangement spatial qui intègre les différentes fonctions d'utilité de la partie belge de la mer du Nord.

Saviez-vous que la Belgique, avec 37% de zones marines naturelles protégées, fait bien mieux que la moyenne européenne qui est de 8,9% ? Et que la Belgique est le pays qui prévoit, toutes proportions gardées, le plus grand nombre d'espaces offshore dédiés à l’énergie renouvelable au monde ?

Conservation de la nature, énergie verte, navigation, pêche, extraction de sable et bien d'autres choses encore se déroulent quotidiennement dans notre petite partie de la mer du Nord. Pour que toutes ces activités aillent de pair, les autorités fédérales élaborent tous les six ans un plan d’aménagement des espaces marins. Ce type d’aménagement qui existe sur terre depuis longtemps, est quasiment unique  en mer. De nombreux pays viennent voir en Belgique comment nous procédons pour donner à toutes les activités et à tous les acteurs la place qui leur revient en mer.

Plus d’informations et le plan d’aménagement des espaces marins 2020-2026 complet.

Quoi de neuf dans le plan ?

Le premier plan couvrait la période 2014-2020. Le 20 mars 2020, le plan d’aménagement des espaces marins 2020-2026 est entré en vigueur. Le nouveau plan inclut ces innovations :

  • une deuxième zone pour l’énergie offshore, la zone Princesse Elisabeth, qui devrait permettre de quasiment doubler la capacité énergétique (de 10 % des besoins en électricité de la Belgique à la fin de cette année à 20 % d'ici 2025/2026)
  • une zone naturelle supplémentaire, à la frontière néerlandaise
  • trois nouvelles zones de recherche pour la mise en place de mesures de protection des fonds marins
  • cinq zones spécifiques dans lesquelles des activités commerciales et industrielles peuvent être développées. Le développement durable y jouera un rôle central.

Philippe De Backer : « La Belgique a été pionnière avec son premier plan d’aménagement des espaces marins et nous sommes encore les premiers à réviser ce plan. C’est l’aboutissement d’un long mais passionnant voyage à la recherche du point d’équilibre entre l'économie, l'écologie et la sécurité. Je tiens à remercier toutes les parties prenantes, les citoyens et les organisations pour leur contribution constructive à ce processus. Je suis convaincu que ce nouveau plan d'aménagement des espaces marins permettra à la mer du Nord de se développer encore davantage en tant qu’économie bleue, dans le respect de l'environnement marin et des zones naturelles protégées Natura 2000. »

Une toute nouvelle brochure

La brochure « Cela bouge en mer : le plan d'aménagement des espaces marins 2020-2026 » résume le plan d’une manière accessible et très factuelle. Des cartes thématiques donnent un aperçu des activités les plus importantes qui se déroulent dans notre mer du Nord. Un quiz vous permet aussi de tester vos connaissances.

Vous pouvez commander gratuitement cette brochure auprès dus SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire en Environnement.

Le projet Atlas Marin

Afin de rendre les informations géographiques du plan d'aménagement des espaces marins accessibles à une large communauté d'utilisateurs potentiels, elles ont été mises à disposition sur le site web atlasmarin.be. Actuellement, l'atlas marin contient des couches géographiques validées et entièrement documentées provenant des plans spatiaux marins belges adoptés par des arrêtés royaux en 2014 et 2019. Le contenu sera régulièrement enrichi de données sur les différents thèmes de la directive européenne « INSPIRE », tels que la surveillance de l'environnement, les sources d'énergie et la production d'énergie, la géologie, etc. pour n'en citer que quelques-uns. L'Atlas marin est une initiative conjointe de plusieurs administrations fédérales belges, et est développé et maintenu par une équipe d'experts du Service Scientifique Unité de Gestion du Modèle Mathématique de la Mer du Nord (UGMM) et de l’équipe Géocell de l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique.

 

Le plan d'aménagement des espaces marins a été élaboré par le département Milieu marin du SPF Santé publique, Sécurité de la chaîne alimentaire et Environnement, au nom du ministre de la mer du Nord, Philippe De Backer. En raison de son impact majeur, il a été le fruit d’une ccopération étroite avec tous les acteurs concernés. Les ONG, les entreprises, les organisms gouvernementaux, les groups d’intérêt et les citoyens ont soumis leurs propositions et leurs commentaires au cours de deux cycles de consultation. L’aspect de la durabilité a également fait l’objet d’une attention particulière, par example via l’évaluation stratégique de l’impact sur l’environnement (SEA). Après le traitement des contributions, le nouveau PAEM a été signé par le Roi le 22 mai 2019.

 

Texte : Jesse Verhalle, Mieke Van de Velde, Kelle Moreau

S'abonner à Royal belgian Institute for natural Sciences News
Go to top