Actualités - OD Taxonomy and Phylogeny

ACHETEZ VOS TICKETS EN LIGNE

TICKETS !

 

Mesures à suivre lors de votre visite

Prélèvement d’échantillons de chauves-souris dans le labo de terrain, dans le camp éloigné Kagbono (nord du Congo) où a éclaté une épidémie d'Ebola en mai 2017. (Photo : UA)
04/08/2017

Des chercheurs étudient une colonie de chauves-souris près d’un foyer de fièvre Ebola au Congo

post by
Reinout Verbeke

Le mois passé, des chercheurs belges ont traqué au nord du Congo l’origine d’une épidémie locale d’Ebola . Cette épidémie a coûté la vie à quatre personnes au mois de mai. Les chercheurs ont découvert une grande colonie de chauves-souris près du foyer d’infection.

Les biologistes Sophie Gryseels, Herwig Leirs et Erik Verheyen sur les traces d’une épidémie Ebola endiguée dans une province reculée du Congo (Photo: Université d'Anvers)
27/06/2017

Des chercheurs belges traquent l’origine d’une épidémie Ebola en RDC

post by
Reinout Verbeke

Une épidémie Ebola a éclaté en mai dans le nord du Congo. Elle a heureusement été rapidement endiguée.

Holotype de la grenouille Pristimantis boucephalus, la 1000ème nouvelle espèce publiée dans European Journal of Taxonomy (photo: Edgar Lehr)
01/06/2017

EJT : 1000 espèces et bien au-delà!

post by
Reinout Verbeke

L’European Journal of Taxonomy est très heureux d’annoncer la publication de la millième nouvelle espèce décrite.

Le mille-pattes Geophilus easoni : nouvelle espèce pour la Belgique. (Photo: Steve Gregory)
04/05/2017

Trois nouvelles espèces dans une lande restaurée à Bruges

post by
Reinout Verbeke

Un mille-pattes, une araignée et un coléoptère jamais observés en Belgique : c’est ce qu’ont découvert des biologistes et des bénévoles dans des parcelles de lande récemment restaurées dans la région de Bruges.

Un coléoptère urbain typique : Harpalus affinis. L’espèce aime la chaleur et a de longues ailes. (Photo : Andrey Vlasenko)
07/02/2017

L'urbanisation mène à l'uniformisation des insectes

post by
Reinout Verbeke

Les villes désavantagent les espèces peu mobiles et favorisent celles adaptées à des températures un peu plus élevées. C’est la conclusion d’une recherche de terrain menée sur 80 sites en Belgique.

Pages

S'abonner à Royal belgian Institute for natural Sciences News
Go to top